12 pistes pour un Noël respectueux envers la création

D'après un article d'A Rocha UK le 30.11.22 (arocha.org.uk)

Comment pouvons-nous mieux prendre soin de la création et des autres en faisant des choix justes, écologiques et durables à Noël ? Les pistes proposées ici peuvent faire une différence, et une différence pour le monde. Prenez le temps de prier et de réfléchir, puis envisager d'en appliquer une ou deux, ou autant que vous le souhaitez ! En espérant que ces petits pas vers le changement restent une habitude encore après Noël...

1) En Suisse, commençons par le chocolat. Soutenez les agriculteurs d’outre-mer en veillant à ce que vos chocolats de Noël soient issus du commerce équitable. Vous aiderez ces agriculteurs à gagner décemment leur vie et les encouragerez à pratiquer une agriculture plus durable sur le plan écologique à chaque bouchée. Encourageons-nous les uns les autres à choisir la qualité plutôt que la quantité. (Ressource : dossier « la face obscure du chocolat » de Public Eye, https://www.publiceye.ch/fr/publications/detail/la-face-obscure-du-chocolat)

2) Après le chocolat, le fameux sapin de Noël. Savez-vous que chaque année en Suisse, environ 1,5 millions de sapins de Noël finissent dans les déchèteries ? Et qu’environ la moitié de ces sapins parcourent des kilomètres en camions depuis l’étranger ? La priorité est de choisir un sapin suisse. C’est encore mieux s’il est en pot et qu’il peut être replanté par la suite. Vous pouvez également libérer votre créativité pour trouver d’autres alternatives originales : décorer un arbre de votre jardin, construire un arbre avec des branches, des livres, des boîtes de conserves…

3) Optez pour une couronne de l’Avent et des décorations naturelles. Brins de houx, lierre, pommes de pin, cynorrhodons… Prenez un sac, allez vous promener et voyez ce que vous pouvez trouver ! Assurez-vous d’avoir l’autorisation du propriétaire du terrain avant de commencer à couper. Ne prenez pas trop de choses et laissez quelques baies pour les oiseaux. Puisez autant que vous le pouvez dans ce qui est déjà tombé. Faites preuve de créativité et créez une belle couronne et des décorations de Noël à partir de matériaux naturels.

4) Réutiliser les cartes et les emballages. Contribuez à réduire la quantité énorme d’arbres qui servent à fabriquer les étiquettes de Noël en réutilisant de vieilles cartes de Noël. Recyclez la partie qui contient les vœux, découpez l’image et utilisez-la comme étiquette. Vous pouvez utiliser des restes de tissu et des rubans pour fabriquer de simples sacs à cordon de différentes tailles. Utilisez-les pour votre famille et vos amis proches et vous pourrez les réutiliser pendant des années. Le papier brun recyclé a une empreinte écologique beaucoup plus faible que le papier d’emballage de Noël. Les jeunes enfants s’amuseront à le décorer et cela vous permettra peut-être de gagner cinq minutes pour accomplir toutes les autres tâches de Noël !

5) Créez des cadeaux faits maison. Des pâtisseries, par exemple, ou des cadeaux achetés dans un magasin de charité – vous serez étonné de ce que l’on peut y trouver. Vous pouvez acheter un joli verre ou un vase et le remplir de chocolats, de biscuits, de fondants ou de fleurs. Pensez également à tous les petits magasins à la ferme pour trouver des bons produits à offrir. Pour les enfants, pensez à offrir des moments de qualités plutôt que des jouets en plus : offrez un spectacle, un cinéma, une journée de ski, une nuit en cabane,… une expérience qui restera à tout jamais dans les coeurs, alors que le jouet finira un jour ou l’autre à la poubelle.

6) Assurez-vous que vos cadeaux ne coûtent pas cher à la planète. Par exemple, de nombreux produits de beauté contiennent de l’huile de palme. Sa production entraîne une déforestation massive, une pollution de l’air et des violations des droits de l’homme. Lisez attentivement les étiquettes. Les conseils sont toujours les mêmes : privilégier les produits suisses (avec des ingrédients suisses!), ou équitable en choisissant des labels fiables.

7) Offrez du temps. Trop de cadeaux non désirés finissent à la décharge. Voici une idée : pourquoi ne pas offrir à quelqu’un de cuisiner une fois par mois pendant un an, de l’emmener prendre un café, de faire du baby-sitting, du ménage… ou n’importe quel autre service ? Il suffit de créer un « chèque cadeau temps » et de l’insérer dans une carte.

8) Diminuez l’intensité des lumières, mais pas la joie ! Les lumières de Noël LED permettent d’économiser de l’énergie et de l’argent. Vous pouvez rendre votre table festive avec quelques bougies par exemple. Utilisez des bougies écologiques à base de cire d’abeille, de soja ou d’autres alternatives végétales – évitez les bougies à base de paraffine. Les bocaux vides avec un ruban font de magnifiques bougeoirs.

9) Rappelez-vous la raison d’être de la saison. Pratiquer la générosité et l’hospitalité est un excellent moyen de montrer l’amour du Christ à Noël. Invitez quelqu’un qui serait autrement seul à se joindre à vous le jour de Noël. C’est aussi un moyen de réduire la consommation d’énergie, car cette personne partagera votre chauffage et votre cuisine !

10) Essayez un repas de Noël sans viande. Une alimentation riche en viande entraîne des problèmes environnementaux, qu’il s’agisse du surpâturage, de la pollution, de l’utilisation intensive de l’eau ou des combustibles fossiles. Discutez-en avec les personnes avec lesquelles vous allez manger. Envisageraient-ils un Noël sans viande ? Seraient-ils prêts à essayer une nouvelle recette végétarienne savoureuse ? Si vous mangez de la viande, veillez à ce qu’elle soit élevée en plein air ou biologique, et achetez-la auprès d’un agriculteur local.

11) Recyclez correctement. À Noël, la quantité de déchets mis en décharge est plus importante que le reste de l’année. C’est donc le moment idéal pour revoir votre système de recyclage. Les dispositions en matière de recyclage varient d’une collectivité locale à l’autre. Renseignez-vous auprès de votre commune. N’oubliez pas que la plupart des papiers d’emballage ne sont pas recyclables. Vous pouvez le tester en déchirant légérement le papier pour apercevoir une fine couche de plastique. Si le papier ou le carton ne se déchirent pas entièrement, ils doivent être jeté avec les ordures ménagères.

12) Continuez à prendre soin de la terre de Dieu tout au long de l’année. La nature a plus que jamais besoin de nous. En soutenant EcoEglise ou une de ses associations fondatrices, vous nous aidez à amener un changement de pratiques et de perspectives dans nos communautés chrétiennes.